Education Jeunesse

Je signale un enfant en danger

Face à une situation de maltraitance, d'enfant en danger ou en risque de l'être, tout citoyen a l'obligation d'informer les autorités compétentes pour venir en aide à ce jeune.

Informer, signaler : Pourquoi ? Quand ? Comment ? A qui ?

Qu'est ce qu'une information préoccupante ?

Tout élément d’information, y compris médical, susceptible de laisser craindre qu’un enfant se trouve en situation de danger ou de risque de danger, puisse avoir besoin d’aide.

Le décret n° 2013-994 du 7 novembre 2013 définit l’information préoccupante : 

« L’information préoccupante est une information transmise à la cellule départementale pour alerter le Président du Conseil départemental sur la situation d’un mineur, bénéficiant ou non d’un accompagnement, pouvant laisser craindre que sa santé, sa sécurité ou sa moralité sont en danger ou en risque de l’être ou que les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises ou en risquent de l’être. La finalité de cette transmission est d’évaluer la situation d’un mineur et de déterminer les actions de protection et d’aide dont ce mineur et sa famille peuvent bénéficier. »   

Comment agir ?

Affiché dans toutes les écoles, le 119, numéro gratuit ouvert 24h/24, s’adresse avant tout aux enfants en danger, mais aussi à vous, adultes en contact avec des enfants.
Que vous soyez un professionnel en lien avec le domaine de l’enfance et de la famille ou simplement une personne préoccupée par la situation d’un enfant en danger ou en risque de danger, vous pouvez également contactez :

la Cellule départementale de Recueil et de Traitement des Informations Préoccupantes du Tarn (CDRTIP)
Tél. : 0 800 81 000 81

Contact par mail

     

Qu'est ce qui se passe ensuite ?

Les informations préoccupantes recueillies par le numéro national 119 sur un mineur en danger ou risquant de l'être sont transmises sans délai au Président du Conseil départemental qui sont ensuite transmises à la Cellule Départementale de Receuil et de Traitement des Informations Préoccupantes (CDRTIP 81).

Elle traite également les informations recueillies par des professionnels en contact avec des enfants (médecins, centre de loisirs, éducation nationale, centre hospitalier) professionnels concourant à la protection de l’enfance, services sociaux du département, les informations émanant de particuliers et les réorientations des autorités judiciaires qui ont été saisies directement.

Evaluation et traitement des informations préoccupantes

A réception des informations, la CDRTIP procède à une 1ère analyse de la situation et recueille tous les éléments complémentaires nécessaires (situation connue des services…). A partir de cette évaluation, la CDRTIP décide de l’intervention à mettre en place.

Rencontre de la famille par des professionnels des Maisons du Département pour évaluer la situation, mise à disposition des services de proximité du département, signalement au Procureur de la République (pour les situations d’extrême gravité).

Un lieu de conseil

L’équipe de la CDRTIP est à votre disposition pour échanger sur une situation que vous trouvez préoccupante.

Cet échange permet de mieux caractériser la situation, de réfléchir aux modalités d’intervention  à mettre en œuvre.

Contacter la Cellule Départementale de Recueil et de Traitement des Informations Préoccupantes

L'équipe de la CDRTIP

La cheffe de la Cellule départementale de recueil et de traitement des informations préoccupantes
Karine POPOVITCH :  05 63 48 69 62

L’éducatrice spécialisée, adjointe à la cheffe de la CDRTIP
Laetitia BLUTEAU : 05 63 45 65 88

L’équipe administrative
Carole CANO : 05 63 48 69 42
Céline TOURNIE : 05 67 89 62 23

Horaires
Du lundi au vendredi : de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Contact
Contact par mail 
Par courrier : Hôtel du Département – CDRTIP -81013 ALBI cedex 9