Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
Tarn.fr > Fr > Amenagement et économie > Agriculture et ruralité > La filière forêt et bois

La filière forêt et bois

 
La forêt tarnaise avec ses 172  000  ha  (29,6  % de  taux  de  boisement) représente  13 % de  la forêt de  Midi-Pyrénées et se décompose (source IFN 2005/2009) en :
  • 86% de  forêt privée ;
  • 8 % de  forêt domaniale ;
  • 6 % de forêt communale.
La forêt, constituée à l’origine principalement de  taillis de  feuillus a, sous l’impulsion du Fonds Forestier National, connu une  vague de  boisement résineux de  45 000 ha ; épicéa dans les années 1950 à 1970,  puis avec le douglas.
Les feuillus couvrent la plus grande part  de  forêt tarnaise avec 74,7%  de  sa surface.  Cependant, le volume de  bois d’œuvre commercialisé est essentiellement constitué de  résineux (plus de  90% de  la production de bois d’œuvre du Tarn). Le Tarn est le premier producteur de bois d’œuvre  résineux de la région midi-pyrénéenne (55% de la récolte régionale).
Le feuillu est principalement exploité en tant que bois énergie (bûche, plaquette) mais représente aussi 10% des volumes de bois d’œuvre feuillus exploités en Midi-Pyrénées.
Globalement, la récolte annuelle de  bois couvre un peu  plus de  la moitié de  l’accroissement naturel de la forêt tarnaise.
Aujourd’hui, le morcellement forestier constitue un frein à la gestion et l’exploitation de  la forêt privée.
 
Les objectifs du Département du Tarn

Renforcer une sylviculture de qualité, pour produire des bois adaptés aux marchés de demain dans le cadre de la gestion forestière durable.

Avec ses partenaires, la Chambre d’agriculture du Tarn, le Centre Régional de la Propriété Forestière Midi-Pyrénées (CRPF), l’Etat, la Région et la Coopérative Alliance Forêts Bois – Agence Forestarn, le Département apporte son soutien direct au :
  • regroupement de chantiers sylvicoles,
  • réalisation d’une desserte liée à un chantier,
  • appui à la réalisation d’un premier plan simple de gestion.
Par ailleurs, le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc est un partenaire de premier plan de la filière Forêt-Bois : avec notamment la mise en œuvre de sa Charte Forestière de Territoire.
site internet du PNRHL : www.parc-haut-languedoc.fr
 
Le lycée Forestier de Saint-Amans-Soult accueille 150 élèves en formation initiale à temps plein, 40 en apprentissage et formation pour adultes et de nombreux stagiaires encadrés par 13 enseignants dont 5 techniciens et ingénieurs forestiers.
Site internet : www.lyceeforestier.com
 

Le saviez-vous ?

Le Département mène une gestion durable sur plus de 900 hectares de forêt.

 Pour une gestion durable des forêts dans le Tarn

​Les forêts départementales recouvrent 914 ha répartis en 3 massifs (Sivens commune de Lisle-sur-Tarn, Castelnau-de-Montmiral, et Puycelsi), Sérénac (commune de Sérénac) et Lauzeral (commune de Monestiés).
Les feuillus (chênaie naturelle avec sous-étage de châtaignier charme ou encore merisier) occupent 80 %.

Le Département gère ses peuplements forestiers en assurant leur vitalité, garantissant leur renouvellement tout en répondant aux besoins de la société. Il répond à trois objectifs indissociables, fournir du bois, préserver l’environnement et accueillir le public.
Ses forêts ont obtenu la certification gestion durable par PEFC.

Tous les renouvellements de peuplement se font exclusivement par semis Tout au long de la vie d’un peuplement, les forestiers procèdent à diverses opérations sylvicoles pour assurer aux jeunes arbres une croissance harmonieuse. Ensemble de soins apportés aux peuplements, les opérations sylvicoles diffèrent selon le type d’essence, leur mélange ou encore les conditions écologiques.

Ressource renouvelable et réservoir de carbone, le bois est aussi un matériau de construction robuste et durable.
Les forêts du Département sont classées en Espaces Naturels Sensibles car biologiquement plus riches et plus diverses que la plupart des écosystèmes terrestre, elles hébergent des espèces végétales, animales et fongiques indispensables à la vie sur terre. La gestion mise en œuvre vise à préserver, restaurer et valoriser cette richesse patrimoniale. La conservation d’arbres morts, ou encore l’interruption de travaux pendant les périodes de nidification, sont des exemples d’actions contribuant au maintien de la biodiversité.
Le Département permet au plus grand nombre de profiter de ces espaces de détentes dans le respect des milieux naturels en aménageant et entretenant des sentiers de promenade, parcours de course d’orientation, aires d’accueil …. .

En savoir plus :
 - L'Office National des Forêts : www.onf.fr
- La certification "Promouvoir la gestion durable de la forêt" : www.pefc-france.org