Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Historique

 
 

1790 L'Assemblée Constituante adopte le projet Cassini sur la création des départements. L’objectif est d’unifier le territoire et de mettre fin à la diversité des administrations provinciales. Chaque département est doté d'un conseil chargé de l'administrer, sous l'étroit contrôle toutefois du pouvoir central. Les départements sont dessinés avec pour règle que le chef-lieu devait être accessible à moins d'une journée à cheval des frontières du département.       

1871 : Par la loi du 10 août, le département est désormais considéré comme une collectivité territoriale. Le conseil général reçoit une compétence globale pour régler les affaires d'intérêt départemental. Les conseillers sont élus pour une durée de six ans au suffrage universel, à raison d'un par canton.    

1982 
Le département devient une collectivité territoriale de plein exercice. Grâce aux lois de décentralisation du 2 mars, les élus ont de nouvelles responsabilités. La tutelle de l'administration préfectorale est supprimée. Désormais, le Président du Conseil général détient le pouvoir exécutif. C’est lui qui assure la préparation et la mise en œuvre du budget de son département c'est la libre-administration des collectivités qui est proclamée, avec l'attribution de compétences et la possibilité de mettre en œuvre des politiques volontaristes.

2004 : Transfert de nouvelles compétences, telles que la gestion du RSA, les routes nationales, les personnels techniciens, ouvriers et de service (TOS) des collèges.

2013 : La loi du 17 mai 2013 a modifié les modalités des élections départementales et le redécoupage cantonal.

2015 : Les élections départementales du 22 et 29 mars 2015 ont permis d’élire 46 conseillers départementaux, 2 par canton (23 cantons) constitué d'un binôme homme / femme.
Ils ont été élus dans chaque canton au scrutin binominal à deux tours et siègent désormais au Conseil départemental.
Téléchargez la carte des cantons.