Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

La démarche



La charte de la participation : une ambition pour la citoyenneté          
 
Sans processus participatifs, le développement durable est compromis. En même temps, la question de la citoyenneté devient de plus en plus aiguë dans l’exercice de la démocratie.
L’enjeu est bien de renforcer la proximité et le lien social, de développer un service public de qualité, de promouvoir une culture participative effective.
 
En 2010, le Conseil général a décidé d’adopter un document de référence, une charte, fixant les modalités et les règles de la démarche participative. Pour élaborer ces principes, un comité de suivi réunissant élus et citoyens a été mis en place et a réalise un travail inédit d’échanges, de réflexion, de co-élaboration, et de co-construction du projet de Charte.
 
Encourager la participation, c’est organiser un droit d’intervention dans la vie démocratique, c’est faire évoluer les rapports entre la collectivité et les citoyens, c’est moderniser nos pratiques et développer l’expression démocratique.
 
Cette charte de la participation a globalement l’ambition de conduire à l’adaptation de nos services, à la modernisation de nos structures, et in fine à la « démocratisation participative » des rapports entre la collectivité et les citoyens usagers pour mieux prendre en compte leur expression et leurs besoins.