Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Lancement rapide

Tarn.fr > Fr > Actualités > Stages pour adultes au Musée départemental du Textile les 27 et 28 mars

Stages pour adultes au Musée départemental du Textile les 27 et 28 mars

25/03/2015

Vendredi 27 mars - Stage tissage de galon
En une journée, à l’aide d’un simple cadre et de jolis fils, venez vous initier au tissage de galons.
Programme :
- Présentation de la technique.
- Choix de fils, ourdissage, montage des lisses.
- Tissage d’un échantillon.
Une fois la technique acquise, vous réaliserez une ceinture que vous pourrez emporter.

Tarif : 35 € - Le musée vous fournit le matériel et les matières, vous repartez avec votre projet.
Sur réservation uniquement au 05 63 98 08 60 - Nombre de places limité.

Samedi 28 mars - Stage tissage
Pour apprendre à faire des effets de motifs par tissage en introduisant plusieurs matériaux.
Tarif : 45€
Sur réservation au 05 63 98 08 60

 

Renseignements :
Musée départemental du Textile
Rue de la Rive - Labastide-Rouairoux
Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 12h et de 14h à 18h
Téléphone : 05 63 98 08 60
Mél : musee-textile(at)tarn.fr
Site internet : musee-textile.tarn.fr
Facebook : 5 M - Les Musées du Conseil géneral du Tarn

 

REOUVERTURE DU MUSEE AU PUBLIC : un succès !
​Cette nouvelle saison 2015 s’ouvre sur le réaménagement de la salle des métiers à tisser, moment fort pour le musée du Textile où 200 personnes sont venues le 1er mars.
Deux nouveaux métiers automatiques sont venus remplacer le métier NEBIOLO et le métier CROMPTON & KNOWLES, tous deux métiers à navettes. Ces deux métiers arrivaient en fin de course pour la démonstration au public et leur maintenance devenait complexe. Ils ont été rejoindre les collections en réserve.
Les deux nouvelles machines sont un métier SCHOENER, à navettes et un métier DORNIER, sans navettes. Ces métiers permettront de mieux appréhender l’activité de tissage en montrant les évolutions techniques qui ont eu lieu au début des années 1950 avec le passage, dans les usines, des métiers à navettes aux métiers sans navettes, plus rapides et plus performants. Toutefois, les deux techniques ont été utilisées de manière parallèle dans les usines jusque récemment, c’est une des spécificités de l’activité textile tarnaise.
Ils sont ainsi l’occasion pour le musée d’affirmer sa mission de sauvegarde du patrimoine industriel local.