Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

Lancement rapide

Tarn.fr > Fr > Actualités > Réaction de Thierry Carcenac au décès de Georges Prêtre

Réaction de Thierry Carcenac au décès de Georges Prêtre

05/01/2017
​Le Tarn perd un ambassadeur
 
Avec le décès de Georges Prêtre, le Tarn perd l'un de ses meilleurs ambassadeurs. Globe trotter qui avait fait du Château de Vaudricourt à Navès son port d'attache, Georges Prêtre se considérait plus « Tarnais que citoyen du monde » comme il l'avait confié au magazine Atouts Tarn il y a quelques années. Lui qui a été l'égal des plus grands, très proche de Maria Callas, il n'aimait pas être simplement catalogué comme un chef d'orchestre : « Je ne suis pas un chef d'orchestre, je suis un interprète et l'orchestre est mon instrument, c'est même le plus bel instrument qui existe. On ne retrouve pas l'âme de la partition si vous n'êtes pas interprète mais simplement chef d'orchestre.
 
​Même s'il fut membre d'honneur de la Musicverien de Vienne, où il a successivement dirigé le Philharmonique et le Symphoniker, même s'il dirigea de nombreux opéras à la Scala de Milan, ou l'ensemble des grands orchestres américains, Georges Prêtre était d'une humilité rare : « Dans mon métier, il est indispensable de faire comme si c'était toujours la première fois. Comme un écolier, je remet toujours mon devoir sur la table pour repenser à l'oeuvre même si j'ai dirigé celle-ci cent fois. »
 
Je garderai de Georges Prêtre le souvenir d'un homme enthousiaste, porté par sa foi, et d'une gentillesse rare.
 
Au nom de l'Assemblée départementale j'adresse toutes mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
 
Thierry Carcenac
Sénateur du Tarn
Président du Département
 
 
Crédit photo : Laurent Frézouls